Accueil » Naturopathie » Les Techniques » L’étude de terrain

Le terrain en naturopathie, c’est quoi ?

En naturopathie le mot terrain est souvent utilisé. Il désigne nos dispositions métaboliques innées.

Ainsi nous sommes tous différents et cela se remarque lorsque plusieurs individus sont face à une hygiène de vie identique.


Les différents terrains en naturopathie.

Vous connaissez surement une personne qui mange plus que vous et ne grossit pas. Certaines personnes prennent du poids facilement alors que d’autres n’en prennent pas, tout en possédant les mêmes habitudes alimentaires.

Nous présentons donc tous des différences métaboliques et psychiques.

Il en va de même dans pour la gestion du stress, les allergies, la capacité à combattre les infections ou les troubles du sommeil.

Dans cette notion de terrain, nous sommes alors disposés naturellement à certains troubles et faiblesses. A contrario celle-ci présente des forces et capacités accrues dans certains domaines.

terrain allergique
L’étude de terrain permet au naturopathe et d’adapter l’alimentation et la stratégie d’intervention.

Cette disposition à avoir des troubles sera alors aggravée et ressentit si la personne suit une hygiène de vie qui ne lui correspond pas.

Si nous pouvions tous avoir le même rythme de vie, la même alimentation nous nous rendrons bien vite compte que pour certaines personnes celui-ci convient et est apprécié, pour d’autre celui-ci s’avère être un supplice engendrant troubles fonctionnels et psychologiques (maux de ventre, surpoids, dépression).

Quelques exemples :

L’allergie en est un parfait exemple. La personne est en l’occurrence prédisposée à exprimer des signes d’allergiques. Ces signes allergiques seront bien souvent déclenchés par une alimentation inadaptée.

Mais aussi les infections. Nous sommes ainsi tous exposés à des agents pathogènes (bactéries, virus, champignons). Que se fait-il que deux personnes exposées en même temps et aux mêmes doses ? L’une peut tomber malade alors que l’autre non…

C’est ce qu’on appelle le terrain. Celui lui si peut être fragile ou tout simplement affaiblit par une mauvaise hygiène de vie


Les techniques d’étude de terrain :

Pour se faire le naturopathe, utilise des outils pour cerner au mieux les constitutions innées de la personne en vue d’adapter ses conseils.

Les outils utilisés sont :

  • morphopsychologie.
  • iridologie (étude de l’iris).
  • étude de la constitution et tempérament de la personne.

Ces techniques ne sont pas des sciences infuses, il est donc toujours important de garder un recul objectif par rapport aux conclusions tirées.


Le naturopathe et l’étude de terrain.

L’étude de terrain consiste donc à déterminer les forces et les faiblesses (métaboliques, psychiques) afin de mieux comprendre la personne et son fonctionnement.

L’étude de terrain est une notion importante en naturopathie et permet à celle-ci d’adapter sa stratégie d’intervention pour en être plus efficace.

Le naturopathe conseillera une l’alimentation sur mesure qui correspond à la constitution morphologique et psychique du consultant.

Cette étude permettra aussi de choisir les outils adéquats et d’en adapter les recommandations (aromathérapie, phytothérapie, nutrithérapie)

Ces techniques ne permettront en aucun cas de faire un diagnostic.


Le microbe n’est rien, le terrain est tout !


Antoine Béchamp

massa quis leo. felis ut suscipit in accumsan