Accueil » Naturopathie » Les Techniques » Phytothérapie

La phytothérapie désigne la médecine fondée sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels.

Elle repose en partie sur une pratique traditionnelle fondée sur l’utilisation ancestrale des plantes locales.


Les plantes médicinales.

Les plantes médicinales renferment de nombreux actifs (plus de 250) qui ont des activités thérapeutiques complémentaires ou synergiques. Ces actifs ont été étudiés et reproduits chimiquement pour être incorporés de nos jours dans de nombreux médicaments.

La phytothérapie est donc une technique du naturopathe qui consiste à utiliser des produits naturels : les plantes médicinales sous différentes formes. Par ailleurs chaque forme a ses avantages mais aussi ses inconvénients.

On peut utiliser la phytothérapie sous forme de :

  • Tisanes.
  • Extraits fluides.
  • Poudre de plante séchée.
  • Huiles essentielles.

Le choix sera donc en fonction du problème que l’on souhaite accompagner.

La phytothérapie permet de remédier à des problèmes du quotidien mais elle est également utilisée pour accompagner des pathologies plus lourdes.

La phytothérapie doit toujours être en adéquation avec les traitements et médicaments du consultant.

phytothérapie et plantes médicinales

Les plantes pour se détoxifier.

En naturopathie, les plantes sont très souvent conseillées pour effectuer des drainages. En effet, certaines ont le pouvoir de nettoyer les organes vitaux comme le foie, les reins, les poumons, l’intestin et la peau qui sont nos voies d’évacuation principal de nos toxines.

Ces systèmes ou organes sont malmenés par notre rythme de vie et s’épuisent au fil du temps en combattant nos excès, nos déséquilibres alimentaires et notre stress. Ils ont donc besoin périodiquement de repos et d’être nettoyés.

En quelque sorte un décrassage !

Ces détoxifications sont des protocoles particuliers qui doivent être accompagnés d’une restriction selon la plante utilisée et l’organe ciblé.


Phytothérapie et effets thérapeutiques.

Depuis la nuit des temps, l’homme a su trouver dans la nature des remèdes pour subvenir aux troubles  du quotidien. Ainsi les plantes furent le commencement de la médecine moderne par l’utilisation des molécules actives qu’elles contiennent.

Les plantes ont donc de multiples effets thérapeutiques, en voici quelques-uns :

  • Anti-inflammatoire.
  • Immunostimulant.
  • Sédatif.
  • Antalgique.
  • Anxiolytique.
  • Antispasmodique.
  • Reminéralisante.
macéra de plante

L’utilisation ancestrale des plantes n’est pas le seul argument en faveur de la phytothérapie, elle présente également l’avantage de connaître les effets secondaires sur le long terme.

C’est une solution à la fois alternative à certains problèmes ou complémentaire aux traitements de la médecine classique. Elle est de plus en plus en vogue pour le retour aux remèdes simples et naturels mais aussi parce que son efficacité est de plus en plus reconnue.

Par ailleurs, nous avons  la chance d’avoir accès à une grande diversité de plantes médicinales provenant des 4 coins du monde.

Les plantes représentent un réel pouvoir qu’il ne faut toutefois pas mépriser au risque de s’intoxiquer et se nuire gravement.

Je déconseille donc l’automédication.

Il convient toujours de demander conseil à un praticien en phytothérapie.



tempus felis justo id, amet, Praesent tristique Nullam