Accueil » Articles » Hypnose » Les questions les plus fréquentes sur l’hypnose (20 min)

L’hypnose suscite beaucoup de questions. Elle intrigue, par sa pratique surprenante en spectacle. Pourtant être en transe hypnotique est plutôt biologique et naturel.

Vous retrouverez dans cette article les question suivantes :


Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est un outil pour obtenir un état de conscience modifié entre veille et sommeil dit état hypnotique.

Un état de conscience modifié est un état mental différent de l’état de conscience ordinaire. Il en est ainsi des rêves, des transes (états hypnotiques), de la méditation, mais aussi des moments du quotidien.

A priori nous n’avons pas d’état de conscience dit normal, mais adapté en fonction de l’activité que l’on fait. Ainsi lorsque nous sommes concentrés, dans une rêverie, en plein effort physique, ou accaparés, absorbés dans une activité, notre état de conscience se modifie.

Dans le cas de l’hypnose et techniques similaires, l’état de conscience modifié recherché est la transe. Cet état hypnotique est très étendu. C’est un peu comme un éventail grand ouvert qui va de la transe légère à la transe profonde, avec une quantité d’états intermédiaires d’une grande subtilité.

Ces états modifiés de conscience sont donc déclenchés naturellement par notre cerveau à des moments propices (repos, avant l’endormissement ou au réveil). Cet état est utile mais aussi nécessaire au maintien de notre équilibre mental pour différentes raisons.


Un peu comme les rêves, ces états de conscience modifiés permettent :

  • Une plasticité du cerveau (capacité accrue d’apprentissage, d’assimilation, et organisation de la logique).
  • Une créativité décuplée rendant capable de nouveaux schémas neuronaux (habitudes et croyances limitantes).

Cet état physiologique est donc déclenché plusieurs fois par jour naturellement par notre cerveau, il est toujours agréable et même recherché inconsciemment chez toute forme de vie.


Comment fonctionne l’hypnose ?

Le principe de l’hypnose est d’utiliser la capacité naturelle de chacun à se mettre en état de transe. L’hypnose est donc le fait d’être guidé par une personne vers un état de transe pour l’aider à vivre cette expérience dans un but thérapeutique.

Le thérapeute fait appel à des contes, à des histoires ou des expériences en lien avec les problématiques du consultant.

Pour l’illustrer, j’aime dire ceci :

« Je crois que nous sommes tous hypnothérapeutes :

Si un ami ne va pas bien, il vous arrive certainement de lui consacrer une oreille attentive. Il vous raconte son histoire, ce qu’il a vécu et son ressenti. Vous l’écoutez attentivement et vous essayez de comprendre pourquoi et comment il vit cette histoire. En sorte, vous vous mettez à sa place, vous vivez ses émotions.

Puis vous exprimez votre soutien en le valorisant, vous le rassurez en dédramatisant ou même vous cherchez à le faire rire. Parfois vous lui narrez une histoire personnelle semblable à la sienne. Vous lui faites voir la solution qui consiste à adopter une nouvelle façon de penser pour surmonter cet événement. Il se peut même, si votre histoire est bien contée, que votre ami soit accaparé par elle, absorbé par les mots et son contenu.

Si c’est le cas, félicitations ! Vous avez réalisé une forme d’hypnose.

Il se peut que votre ami quelques jours plus tard ait changé se manière de penser et sa perception de l’événement. C’est peut-être grâce à vous et à votre écoute bienveillante, mais c’est surtout grâce à lui-même et à ses capacités à apprendre de nouveaux comportements pour rebondir. »

En effet pour créer nous nous inspirons d’abord ! C’est pourquoi l’hypnose et la créativité qui l’accompagne, permettent d’évoluer et de changer.

La grande différence entre une séance d’hypnose et cette comparaison, est que cet état de conscience modifié va être approfondi afin d’optimiser et rendre plus efficaces les désirs de changements du consultant.

Hypnose thérapeuthique
Personne en état hypnotique.

Combien de séances ?

Tout dépend bien entendu de la nature de votre demande. Chaque individu est unique, et possède une perception et des capacités différentes. Ainsi face à un même problème, un individu aura des difficultés alors qu’un autre éprouvera des facilités.

En pratique, quel que soit le problème, le but est d’optimiser la séance, pour ensuite laisser faire le temps. En effet les changements s’opèrent jour après jour chez le sujet sans forcément que celui-ci en soit conscient. 

Le consultant sera souvent le seul juge pour déterminer si des séances complémentaires sont nécessaires.


Les compulsions :

En matière de compulsions (tabagique, alimentaire, etc.), les causes de ces comportements possède une multitudes de facettes. Parfois une seule séance suffit à redonner confiance, motivation et une nouvelles visions à la personne pour réaliser ce désir de retrouver sa liberté.

Les séances complémentaires ont l’avantages d’être plus adaptées.


Combien de temps dure une séance ?

En général, une consultation d’hypnose dure entre 1 à 2 heures. Son déroulement habituel est :

  • Un dialogue préliminaire.
  • La séance proprement dite.
  • Un échange et analyse de l’expérience.

Pour certains problèmes inhabituels, ou pour ceux qui nécessitent plus de temps d’écoute en raison de la quantité émotionnelle qu’ils contiennent, l’approche se fait en deux temps :

  • La première séance me permet de définir la problématique, les attentes du consultant et les moyens à utiliser. Il est envisageable de faire un petit travail hypnotique pour que la personne se familiarise avec la technique.
  • La deuxième séance est la mise en pratique du travail hypnotique.

Qui est hypnotisable ?

Sachant que la transe hypnotique est un état naturel, et que tout le monde le traverse plusieurs fois par jours (2 à 10 fois par jour).

Alors, à la question « Sommes nous tous hypnotisable ? », la réponse est « OUI », car tout le monde possède cette capacité d’entrer en hypnose.

Cela dit, tout ne monde n’y entrera pas de la même façon. Là est toute la différence ! De plus, tout le monde ne vivra pas une séance hypnotique de la même façon. Aussi, chaque séance d’hypnose sera différente : pas de quoi s’ennuyer !

Certaines personnes pensent ne pas avoir été en état hypnotique parce qu’elles n’ont pas ressenti de détente profonde ou d’envie de dormir. D’autres ont vraiment l’impression avoir fait une nuit de sommeil.

Cette idée reçue qu’on dort lors d’une séance d’hypnose est plutôt fausse, et il est plutôt rare de se sentir réellement dormir ou même d’oublier les paroles de l’hypnothérapeute.


Et si je m’endors pendant la séance ?

Trop souvent véhiculé par les médias, l’état hypnotique est associé à un état de sommeil, or ce sont deux états bien différents.

Toutefois, l’état hypnotique induit parfois une détente si profonde, un bien-être enveloppant que l’on peut doucement glisser vers un état de sommeil.

Si tel est le cas, cet état de sommeil est détecté par l’hypnothérapeute. Celui-ci  intervient alors en étant plus dynamique dans la conduite de la séance pour revenir à cet état d’hyper-attention qu’est la transe hypnotique.


Peut-on m’obliger à faire quelque chose que je ne veux pas ?

Vous ne ferez jamais ce qui est à l’encontre de votre morale, de vos valeurs ou envies. De plus le thérapeute ne prend pas le contrôle du patient.

En réalité l’état hypnotique permet à notre inconscient d’apprendre, et la première chose que notre inconscient cherche à faire, c’est de nous protéger.

Pour cette raison, si une consigne ou un mot ne correspond pas à l’attente du consultant, celui-ci sera rejeté naturellement.

Je rappelle également au début de chacune de mes séances, qu’il est possible que j’utilise des mots qui ne correspondent pas forcément à ce que la personne voudrait entendre. Si cela est le cas, j’offre à la personne toute la liberté de changer de mot, ou tout simplement de ne pas l’entendre, d’y faire abstraction et de faire confiance à son inconscient.


La méthode Ericksonienne :

La méthode Ericksonienne est très permissive (pas de règles, pas de dogmes, pas d’obligation pour rentrer ou vivre une expérience hypnotique) contrairement à l’hypnose de spectacle qui est très directive :

  • « Et maintenant vous allez oublier votre nom ! »
  • «  Dormez ! »

Ah ! si seulement c’était aussi simple avec la cigarette ou les envies de sucre !

Effectivement, il existe des thérapies hypnotiques utilisant une technique basée sur le dégoût et des ordres directif, malheureusement cette technique seul offre peut de résultats.

Pour qu’une thérapie fonctionne, il convient de s’intéresser aux tenants et aboutissants  du problème.

En temps que praticien en hypnose formé à la méthode de Milton Erickson, je pense que chaque problème doit être vu comme une solution à un autre niveau.

La thérapie consiste donc à mettre la personne sur la bonne route comme elle le souhaite, sans lui indiquer le chemin. Pour ce faire, aucun ordre n’est donné.


Se rappelle-t-on de ce qui s’est passé ?

En fait, l’hypnose ne crée pas de véritable amnésie, mais une difficulté à se remémorer consciemment et en détail l’expérience hypnotique.

Je m’engage aussi à enregistrer et à remettre gratuitement l’enregistrement de la séance, cette séance pourra être réécoutée à la maison.

Cet enregistrement sera vraiment pertinent pour certains problèmes.

Peut-on perdre le contrôle ?

L’état hypnotique n’est rien d’autre qu’un état de conscience modifié, un état d’attention extrême, qui certes  augmente la « perméabilité » de l’inconscient et la disponibilité aux suggestions du thérapeute, mais qui n’entraîne pas nécessairement une perte de contrôle. Vous restez alors conscient de tout ce qui se passe, même au cours de la transe hypnotique la plus profonde. 

On peut se souvenir de tout !

L’hypnose consiste à reproduire volontairement cet état dans un but thérapeutique. Mais il convient de rappeler que l’état est induit par le patient, le thérapeute n’est qu’une aide pour y arriver !

Pour simplifier, le thérapeute « n’hypnotise » personne, il aide le patient à s’hypnotiser.


Les limites de l’hypnose :

Il ne faudrait pas croire que l’hypnose peut tout résoudre, telle une baguette magique. Pour faire simple, on peut dire que pour tout ce que le corps ne peut pas faire naturellement, l’hypnose sera impuissante étant donné qu’elle utilise le corps et surtout le cerveau.

Pour exemple, un membre amputé ne pourra repousser, tout au plus  la cicatrisation sera accélérée ou la douleur atténuée, mais il est impossible de produire ce que le corps ne peut pas faire physiologiquement.


Contre-indications de l’hypnose :

Psychoses sévères et notamment tout ce qui relève de la psychiatrie lourde.


Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me contacter, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Je reste à votre disposition.




Thomas Hartmann

Naturopathe et Hypnose à Strasbourg 07 89 82 62 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Aliquam efficitur. Praesent libero. adipiscing id, ipsum tempus