Accueil » Articles – Hypnose & Naturopathie » Hypnose » Milton Erickson, un révolutionnaire de l’hypnose (15 min)

Aujourd’hui je vous parle de Milton Erickson, un grand homme qui a révolutionné durablement la psychothérapie dans le monde entier.

Il est le créateur d’une technique d’hypnose qu’il a mise au point en luttant toute sa vie contre ses propres souffrances : l’hypnose Ericksonienne. C’est l’une des branches les plus influentes et répandues de l’hypnose thérapeutique.

Erickson s’est rapidement fait connaitre par son talent en thérapies, lesquelles semblaient être magique. Son approche humaniste basée sur l’écoute, la compréhension ainsi que le respect du consultant était aux antipodes des pratiques hypnotiques de l’époque.

Thérapeute mais aussi scientifique, il change la conception freudienne de l’inconscient en un réservoir de ressources offrant de grandes capacités pour entrevoir un changement.

Lui-même condamné par la médecine, il refuse la maladie et met en place une thérapie personnelle qui changera sa vie, mais aussi celle de milliers de personnes.

Comment a t’il accompli tout cela ? Quel était donc son secret ?


Milton Erickson formé par la vie :

Né en 1901 au Nevada, Milton Erickson est handicapé dans sa prime jeunesse par ses troubles sensoriels. Il est alors déclaré amusique (rythme, mélodie, musique mal perçus) et daltonien. Scolarisé il est ensuite détecté dyslexique. Pour autant Milton suit une scolarité normale et se prépare à devenir fermier, sportif il est également athlète dans son lycée.

Mais la vie en décide autrement, Erickson à l’âge de 17 ans contracte une forme grave de poliomyélite (maladie infectieuse aiguë). C’est à travers cette épreuve que lui inflige la vie qu’il apprend l’hypnose de façon totalement autodidacte.

Photo en noir et blanc de Mmilton Erickson, il se trouve sur la droite d'image avec son regard perçant
Milton Erickson

Un autodidacte de l’hypnose.

Un soir alors qu’il est au plus mal, les médecins pensent qu’il mourra durant la nuit. Il demande à sa mère de tourner son lit vers la fenêtre pour observer une dernière fois le coucher de soleil. C’est en regardant ce soleil couchant que Milton expérimente comme il l’appelle « l’autohypnose ». Son regard est alors happé par ce soleil couchant laissant en arrière-plan tout le reste.

Quelques jours plus tard, Milton Erickson est toujours là, sorti d’un coma de 3 jours et totalement paralysé, mais vivant !

C’est lors cet état paralytique que Milton développe ses sens et sa capacité d’attention pour retrouver sa mobilité et ses capacités sensorielles. Il utilise ainsi cet état hypnotique, lequel lui confère ce qui est biologiquement réalisable. En l’occurrence Milton a fortifié sa grande capacité d’attention pour ressentir de nouveau ses membres. De même il a observé attentivement sa jeune sœur marcher pour intégrer les difficultés qu’il rencontre mais sous un autre aspect.

Il appellera plus tard ces exercices de l’hyper attention visuelle (autohypnose).


« L’hypnose se déroule dans le patient »

Milton Erickson

Après quelque mois de rééducation, il retrouve une mobilité suffisante pour se lancer un défi : un périple solitaire de 1 200 miles en canoë à travers les quatre lacs de la région de Madison dans le Wisconsin. A son retour il marche et porte son canoë sur son dos !


Son parcours

Conscient que sa maladie et ses troubles l’accompagneront toute sa vie, Milton Erickson renonce à devenir fermier pour suivre des études de médecine et de psychologie.

Après ses études, il occupera différents postes tout au long de sa carrière comme médecin puis chef de recherche dans un hôpital et enfin comme directeur. Il travaillera même pour le gouvernement américain dans le cadre de l’effort de guerre, sur la structure de personnalité japonaise et les effets de la propagande nazie.

En raison d’allergies, les spécialistes lui conseillent de s’installer dans un endroit désertique. Milton Erickson habitera donc dans une petite maison de briques à Phoenix en Arizona et y installera son cabinet. Celui-ci est très familial, la cuisine sert de salle de consultation et le salon de salle d’attente. C’est durant ces années que Milton Erickson avec ses amis et collègues s’est consacré aux recherches sur les transes hypnotiques et l’inconscient.


Un conférencier hors pair.

Milton a alors entrepris de grandes tournées à travers tout le pays pour partager ses connaissances à travers des études et des conférences.

Mais Erickson est encore une fois rattrapé par la polio, le diminuant toujours plus. Il appliquera alors sur lui-même les techniques hypnotiques pour retrouver sa mobilité et pour atténuer ses douleurs chroniques.

Milton Erickson ne se remettra que partiellement de cet épisode et sera contraint d’utiliser un fauteuil roulant pour se déplacer. 


Le secret d’Erickson.

Les pratiques de Milton Erickson sont passées à la loupe, aujourd’hui encore elles sont encore étudiées et analysées par des scientifiques, psychothérapeutes et hypnothérapeutes.

Même si aucune vérité absolue ou capacités surnaturelles n’ont été révélées par Erickson, celui-ci laisse des principes efficaces et reconnus pour conduire au mieux une thérapie.


Chaque patient est unique.

Milton Ericskon considérait que chaque personne était unique et qu’il était impossible de déterminer un protocole type correspondant à la demande d’une personne. Ainsi Erickson ne réalisait jamais 2 fois la même séance, même pour une demande identique. Il considérait qu’il faut faire confiance à son instinct, sa capacité d’observation et d’écoute pour trouver la séance adéquate.

Ces pratiques multiples, diverses et même parfois loufoques ont été et sont encore une énigme pour les personnes qui cherchent à comprendre et à étudier ces techniques d’intervention.


Une nouvelle conception de l’inconscient.

A l’inverse de Freud pour qui l’inconscient était toujours synonyme de tentation et pulsions obscures, Erickson définit l’inconscient comme une réserve inépuisable de ressources. L’état hypnotique est donc une méthode pour augmenter la communication avec l’inconscient !


« Ton conscient est très intelligent, mais à côté de ton inconscient, il est stupide ! »

Milton Erickson

L’inconscient serait donc très créatif avec de grandes capacités d’assimilation.

photo en noir etblanc de Milton Erickson se trouvant a droite avec une de ses citation à gauche de l'image
Citation de Milton Erickson

Apprendre aux personnes à être autonome :

Milton Erickson avait le réel désir de rendre autonomes ses consultants et les personnes de son entourage. Il a donc mis au point des techniques simples pour apprendre à ses clients à pratiquer l’autohypnose.

Cette technique était utilisée pour soulager leurs problèmes comme lui-même l’avait fait pour se rééduquer ou gérer sa douleur.


Il se mettait en position basse :

A l’époque il y a plus de cent ans, l’hypnose traditionnelle était pratiquée d’une façon particulière, le thérapeute se mettait en position de supériorité vis-à-vis de son patient, cette méthode hypnotique était ainsi directive et dominatrice.

Milton Erickson considérait lui qu’un homme reste un homme, et qu’un échange thérapeute-patient devait se dérouler avec le plus d’humanité et de sincérité. Son but était de mettre les personnes en confiance pour favoriser les échanges même les plus honteux.


Erickson : un expert en communication :

Milton Erickson est la personne qui a démystifié l’hypnose. Il y a 1 siècle celle-ci était très protocolaire avec des mots type à utiliser et à répéter indéfiniment.

Milton avait une tout autre approche, pour lui aucun mot particulier n’était magique pour déclencher une transe hypnotique. Il aimait donc raconter des histoires ou des poèmes bien choisis pendant ses séances. Ainsi il pouvait en une seule phrase faire revoir la manière de voir ou de juger une chose ou du moins d’en inspirer une autre. C’était un avantgardiste de la communication


« Avez-vous remarqué que chaque brin d’herbe est d’un vert différent ? »

Milton Erickson

Des journalistes racontent que chaque interview avec Milton E. se transformait en thérapie.


Une grande capacité d’observation :

En dépit de ses troubles de la perception et de la poliomyélite, Milton a développé entre  autre une capacité d’observation remarquable. Elle lui permettait de percevoir ce que le corps d’une personne exprimait. Ainsi il pouvait entendre un oui de la bouche d’une personne et voir son corps dire non. Milton savait donc interpréter le langage corporel qui est souvent l’expression de notre inconscient.

Il a développé une écoute active qui permet de cerner au mieux la personne et son problème. Lors de cette écoute il était donc aussi attentif sur le fond que sur la forme.

Photo de Milton Erickson en noir et blanc vu de profil approchant la soixantaine
Milton Erickson dans ses dernières années.

Le magicien du desert :

Milton Erickson a combattu toute sa vie la polio, jusqu’à sa mort en 1980.

C’est la vie qui l’a donc contraint à faire la rencontre de l’hypnose. Mais c’est surtout à ses débuts dans sa pratique autodidacte dénuée de croyances, de connaissances et de dogme qu’il a pu comprendre et ressentir à sa manière cet état de conscience modifié si particulier qu’est l’hypnose.

Certains pensent que ce sont ses douleurs internes qui l’ont conduit à diriger toute son attention sur les autres. Qu’importe, il a permis au monde entier de changer le regard sur l’hypnose et ses innombrables champs d’action.


Une référence en psychothérapie.

Il reste l’un des psychiatres qui a le plus influencé les thérapies cognitives et comportementales mais aussi celui qui a chamboulé les croyances acquises sur le subconscient.

Milton Erickson nous a livré le fruit de ces études, des techniques et des connaissances qu’il partageait volontiers mais aussi beaucoup d’interrogations.

Peut-être était-ce son but ?

Ainsi il déclarait que chaque thérapeute doit développer ses propres techniques hypnotiques, tout en restant ouvert d’esprit pour en changer.

A l’image de sa pratique de conteur, Milton Erickson est à lui seul une histoire inspirante que l’on peut raconter aux personnes qui nous entourent. Comparé à un magicien, il a su transformer les points faibles en points forts.

Milton Erickson a toujours inspiré les humains, c’est encore le cas aujourd’hui 40 ans après sa mort en laissant prospérer sa technique : l’hypnose Ericksonienne.

Photo de Milton Erickson dans son salon a l'origine du film wiazrd of the desert, Milton est dans son salon entouré de ses statues de bois et de fer amérindienne
Milton Erickson dans son salon entouré de ses statues amérindiennes.


« Un objectif sans date est juste un rêve »

Milton Erickson

Sources :

Livre :

  • Hypnose sur ordonnance « Dr Charles Jousselin ».

Sites :

Film :

  • Le Magicien du Désert (Wizard of the desert) film sur la vie de Milton Erickson.

Thomas Hartmann

Praticien en hypnose thérapeutique et naturopathe à Strasbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

leo facilisis mattis risus id Nullam odio risus. Sed leo. commodo