Accueil » Articles – Hypnose & Naturopathie » Naturopathie » Chocolat : un allié ou votre ennemi ? (10 min)

Le chocolat ! On l’aime un peu, beaucoup, passionnément ! Rares sont ceux qui y résistent. Ses bienfaits sont multiples si on le consomme savamment. Je vous présente aujourd’hui les méfaits, mais aussi les vertus de cette douceur.

Je vous livre également quelques conseils pour faire de cette friandise votre allié et non plus votre ennemi.


Le chocolat, quel est donc cet aliment ?

Le chocolat est un aliment sucré fabriqué à partir des graines du cacaoyer, les fèves de cacao.

Celles-ci renferment environ 50% de matière grasse : le beurre de cacao. On y trouve également de l’eau, de l’amidon, de la cellulose, de la théobromine, d’autres protéines, et des substances minérales.

Fève de cacao cueillis par une personne
Fève de cacao.

Les fèves sont fermentées, puis torréfiées et enfin broyées pour former une pâte de cacao. La matière grasse en est ensuite extraite, c’est le beurre de cacao.

Le chocolat est donc un mélange selon des proportions variables de beurre de cacao, de pâte de cacao et de sucre.

Dans cet article je n’évoquerai que le chocolat noir, c’est-à-dire celui compris entre 43% et 100%.

Le chocolat au lait étant majoritairement constitué de sucre, ses bienfaits sur la santé sont plutôt limités voir même terriblement néfastes s’il est consommé en excès.

Une étude américaine démontre cependant que celui au lait reminéraliserait l’émail des dents ! (1)

Les avis sur le chocolat blanc sont catégoriques : mauvais !

Éclat de fève de cacao dans les mains dune personne
Éclat de fève de cacao

Les méfaits du chocolat noir.

Les méfaits du cacao sont peu nombreux. Cela dit, quelques points sont quand même à relever.


Les purines :

Le chocolat et particulièrement le noir, est un aliment qui possède beaucoup de purines. En effet c’est le cacao qui en possède le plus avec 1 200 mg de purine pour 100 g. (2)

Les purines sont des toxines difficiles à éliminer par notre corps, elles peuvent causer à la longue des maladies : (2)

  • La goutte : forte douleur au niveau des articulations due à un dépôt de cristaux d’urate de sodium, lesquels résultent de la mauvaise dégradation des purines par les reins.
  • La maladie de Crohn (2a) : maladie intestinale inflammatoire. En effet les purines consommées excessivement participeraient au dérèglement du microbiote intestinal engendrant une hyperperméabilité intestinale.
  • Problèmes rénaux : les purines sont très difficiles à éliminer par les reins et peuvent causer à la longue, lésions et fatigue de l’organe.

Ainsi il n’est pas directement mise en cause, mais serait un facteur aggravant dans le processus de ces maladies. Il faut veiller à sa consommation journalière de purines, dans le cas de maladies similaires.


Beaucoup de calories :

Le cacao lui-même n’est pas très calorique, par contre le beurre de cacao constitué pour moitié de matière grasse est hypercalorique. Mais c’est essentiellement le sucre qui est responsable de cette grande quantité d’énergie, celui rajouté aux recettes à base de chocolat contenant moins de 70% de cacao ! (3)

Plus de 545 kcal pour 100 g !

Photo de 3 types de chocolat noir blanc et au lait, ils sont incrustés de noisettes
Chocolat noir, blanc et au lait.

Les vertus du chocolat noir. 

Le chocolat noir possède de nombreuses vertus ! En effet la fève de cacao est un véritable super-aliment. Attention toutefois parmi les vertus populairement connues, certaines sont des mythes !


Le chocolat ferait se sentir mieux ? Faux, mais !

Certes les glucides diminuent l’anxiété : le magnésium a un effet relaxant, les composés xanthiques donnent un « coup de fouet » et la phényléthylamine serait antidépressive.

Hélas ! Ces substances sont présentes en trop faible quantité dans celui-ci pour avoir des effets psychotropes. (4)

Ces effets associés seraient plutôt dus à la flaveur : en flattant nos papilles, cette douceur induit une sécrétion d’endorphines qui sont source d’euphorie. Tout comme une friandise, le chocolat peut donc avoir un effet réconfortant sans en attribuer ces effets à sa composition.

Photo de copeaux de chocolat noir pour la cuisine.
Copeaux de chocolat, parfait pour les pâtisseries.

Riche en antioxydants :

Le chocolat noir est un aliment possédant une importante source d’antioxydants. En effet sa teneur en flavonoïdes fait de lui un super aliment antivieillissement. Plus surprenante, la capacité antioxydante du cacao serait 2 à 3 fois plus élevée que celle du thé vert et du vin… (7)

https://naturohypno.fr/articles/naturopathie/les-antioxydants-bienfaits/


Source de Magnésium :

Le chocolat est réputé pour sa teneur élevée en magnésium. En effet une tablette de 100 gr possède 110 mg de Mg. Il ne faut bien évidement pas compter sur lui seul comme complément alimentaire, mais ce sera toujours mieux qu’une friandise industrielle, qui elle, épuisera les ressources de magnésium au lieu d’en apporter. (5)

Ce magnésium contenu dans ces tablettes présente aussi l’avantage d’être bien assimilé.

https://naturohypno.fr/articles/naturopathie/magnesium-mythe-ou-realite/


Une molécule miracle :

La molécule active en question s’appelle l’épicatéchine. Elle est présente aussi dans le thé, les pommes et le cacao. Certains chercheurs aimeraient classer cette molécule au rang de vitamine tellement les effets bénéfiques sont semblables. (6)

Epicatéchine, molécule présente dans le cacao.

Bon pour le cholestérol :

Sa composition en acides gras saturés serait bonne pour le cholestérol ? Eh oui ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette graisse pendant la digestion est transformée en acide mono insaturé avec pour conséquence une action « anti mauvais cholestérol ». (3)


Les conseils du naturopathe :

Le chocolat n’échappe pas aux règles de base de l’équilibre alimentaire : c’est bien la quantité et la qualité du produit qui lui confèrent des propriétés bénéfiques ou néfastes.

De ce fait les tablettes avec une teneur de plus de 70% en cacao sont à privilégier pour leurs apports, mais aussi pour leur faible quantité de sucres et graisses ajoutées.

Je déconseille de dépasser les 2 carrés journaliers (10 g). La consommation de deux carrés de chocolat noir suffit pour produire un phénomène de satiété. (8)

Pour ceux dont les papilles ne sont pas encore habituées, je vous conseille d’augmenter progressivement la concentration en cacao.

Enfin, pour les personnes pour qui le chocolat est associé à un plaisir, mais surtout à un besoin, je préconise de vous interroger sur les raisons de se besoin irrésistible de consommer cette friandise.

Cette compulsion courante ne serait alors pas due à une addiction au chocolat en lui-même, mais à un problème émotionnel sous-jacent.

Ainsi l’hypnose pour son action sur l’addiction, peut aider une personne à se libérer d’une consommation excessive en une consommation plaisir, sans les remords et les frustrations.

Le chocolat doit rester une « friandise bien-être » qui éveille le corps et les sens.


« Neuf personnes sur dix aiment le chocolat ; la dixième ment »


John G. Tullius

Et avec quoi le chocolat se marie-t-il parfaitement bien ? Avec le café bien sur !

Lire aussi : Le café et ses paradoxes.


Sources :

Sites :

Etudes :


Thomas Hartmann

Praticien en hypnose thérapeutique et naturopathe à Strasbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

pulvinar vel, nunc Praesent Sed diam Lorem