Accueil » Articles – Hypnose & Naturopathie » Conseil du jour » Lota neti et l’hygiène du nez (3 min)


Bon ! J’avoue que cet article peut sembler bizarre à première vue. Pourtant le jala neti à l’aide d’un lota neti est une hygiène quotidienne pratiquée dans certaines cultures. Outre le fait de nettoyer le nez, cette technique comporte de nombreux avantages dont celui de guérir plus vite d’un rhume ou de s’en prémunir.

Alors si tout l’hiver vous vous mouchez continuellement, cette routine matinale est faite pour vous.

Histoire :

Cet objet, originaire d’Inde est encore utilisé aujourd’hui et plus particulièrement par les adeptes de yoga . Et pour cause : il libère les voies aériennes.

Bienfaits.

Ce petit arrosoir assure l’hygiène du nez en faisant tout simplement couler de l’eau tiède et salée dans les conduits nasaux.


Ainsi l’eau nettoie le nez mais débouche également les sinus. Le jala neti en usage préventif évite la prolifération de virus et bactéries. En effet, le mucus accumulé dans les sinus mais aussi dans les conduits nasaux constitue une véritable boîte de Pétri pour ces micro-organismes. Ce milieu de culture favorable au développement des microbes augmente ainsi le risque d’infection.

Le lota neti est aussi utile en action curative quand il est déjà trop tard. Il permet de se débarrasser du rhume en libérant les voies aériennes. Il apporte soulagement et permet d’économiser quelques mouchoirs.

De plus si la concentration de sel est adaptée, ce rinçage permet aussi de réhydrater les muqueuses du nez abîmées.

Mode d’emploi :

  • Remplir d’eau tiède préalablement salée (1 cuillère à café)
  • Au-dessus d’un évier, inclinez la tête en avant et sur le côté.
  • Versez l’eau du lota neti dans une narine.
  • L’eau devrait couler après quelques secondes, si ce n’est pas le cas adaptez votre position.
  • Laissez couler quelques secondes, soufflez doucement par le nez, puis recommencez.
  • Une fois le lota neti vide, séchez bien vos narines à l’aide d’un mouchoir.

Précautions.

  • Bien placer la tête en avant pour éviter que l’eau ne coule dans la gorge.
  • Le nez doit être bien séché après la pratique. Dans le cas contraire, une sensation désagréable pourrait être ressentie.
  • Ne pas souffler trop fort lors du séchage pour éviter les lésions et à nouveau éprouver une sensation désagréable localisée aux oreilles.
  • N’achetez pas de modèle élaboré sans avoir testé plusieurs jours un modèle à bas prix, afin d’en maîtriser le principe pour ensuite l’adopter. Les modèles basiques se trouvent à moins de 5€.

L’avis du naturopathe :

Il arrive que l’eau coule plus d’une narine que de l’autre, c’est tout à fait normal ! Rien n’est parfait dans notre monde même nos narines. Il se peut aussi qu’une sensation de brûlure et un rougissement des yeux soient ressentis si l’eau n’est pas à la bonne température ou que la concentration de sel est inadaptée. Mais ces désagréments disparaissent rapidement.

Le jala neti devrait être pratiqué quotidiennement au même titre que la douche ou le brossage des dents mais aussi de la langue. L’irrigation nasale est une solution simple et peu coûteuse pour drainer les sinus et se débarrasser du mucus nasal. Cette douche nasale pratiquée le soir élimine par ailleurs les poussières, pollens et polluants accumulés dans la journée. Utilisé de manière préventive ou curative, ce geste naturel et simple soulage en améliorant la respiration.

Photo d'un neti lota en cuivre ou en inox posé sur le table devant un fond de jardin flou
Un lota neti pour la douche du nez.

Thomas Hartmann

Praticien en hypnose thérapeutique et naturopathe à Strasbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

eget Lorem consequat. Donec nec diam in ut Nullam commodo