Accueil » Articles – Hypnose & Naturopathie » Naturopathie » Le goûter idéal (10 min)

Il est 4 heures, c’est l’heure du goûter. Aujourd’hui cette collation ne ressemble plus du tout à celle de notre enfance. Rapidité et facilité conditionnent le choix des aliments du goûter.

Mais est-ce bien ? Vos enfants et vous-même y êtes-vous gagnants ?

Le goûter moderne et ses inconvénients

Aujourd’hui tout doit aller vite et le temps manque pour faire les choses correctement. L’industrie alimentaire nous propose alors pleins de solutions pour pallier à ces problèmes : les biscuits, les barres de céréales, bonbons, compotes liquides, les boissons sucrées ou même du lait !

Ces goûters industriels peuvent paraître répondre aux contraintes de temps, mais est-ce vraiment une bonne solution sur le long terme?

Le monde de la santé s’accorde à dire que notre alimentation est de manière générale trop riche en protéines animales, en lipides et surtout en glucides.

Une source importante de sucres rapides

Le goûter n’échappe pas à ce constat, les produits industriels regorgent de matières grasses, de sucres, d’additifs, de colorants et d’autres substances plus ou moins néfastes. Cette surconsommation explique l’augmentation des cas d’obésité et notamment celle des enfants.

Si cet aspect qualitatif est à mon sens le plus important, il n’est cependant pas le seul inconvénient de ce « goûter moderne ».

Photo d'une chocolatine coupée en deux et fourrée de 5 carreaux de chocolat au lait
Goûter industriel

Une addiction

Les dernières études récentes sur les sucres rapides sont terrifiantes. Cette consommation excessive de sucre engendrerait une multitude d’effets néfastes sur notre cerveau (1), une accoutumance et donc une forme d’addiction (2).

Cette addiction physique se manifeste par une perte gustative, laquelle engendre une incapacité à apprécier des produits non transformés et surtout non sucrés. Cette insatisfaction gustative peut conduire la personne vers des aliments encore plus sucrés pour ressentir un plaisir gustatif.

Pas si bon marché !

De surcroit l’achat de ces aliments représente un coût important dans le budget surtout si on choisit les produits de marque ou mis en avant par la publicité.

Photo de bonbon en forme de petit ours de toute les couleurs sur un fond noir
Bonbons d’une célèbre marque.

Les conséquences

Les conséquences sur l’organisme humain sont nombreuses et particulièrement néfastes chez les enfants. Outre les problèmes d’obésité, on constate des problèmes d’attention (3), mais aussi de croissance en raison d’apports insuffisants en vitamines B et D et en sels minéraux magnésium.

Ces carences sont aussi responsables du manque de concentration, de fatigue ou d’hyperactivité.

Par ailleurs l’apport conséquent de sucres rapides provoque un dérèglement de la flore intestinale qui sur le long terme peut évoluer en hyperperméabilité intestinale.

Pourquoi le goûter est-il aussi important ?

Les repas pris tout au cours de la journée ont pour principal objectif de recharger l’organisme en nutriments indispensables au corps humain. Les aliments constituent ainsi le carburant nécessaire au bon fonctionnement de la mécanique humaine. Même si tous les repas sont importants, le goûter pour les plus jeunes revêt un caractère particulier. Il rime avec récréation, fin d’une journée d’école ou de cours et début d’une autre période de la journée faite de loisirs, de jeux, ou de sports.

Pour les grands enfants, cela évoque aussi douceur par une pause dans le travail ou un moment nécessaire pour pouvoir se défouler ensuite à la salle de sport !

Photo de succulente barres de céréales remplie de graines de courge de lin de noix d'amande et surement du miel pour faire tenir le tout
Mélange de céréales et de graines, parfait avant une séance de sport.

Ce petit repas comporte des fonctions nutritionnelles, mais aussi psychologiques.

  • Compense un déjeuner avalé sur le pouce.
  • Il fait disparaître le coup de barre de l’après-midi et permet d’attendre le repas du soir.
  • Il est synonyme de moment plaisir, de satisfaction et de liberté parce qu’il peut être pris debout.

Pour les enfants comme les adultes, le goûter permet de refaire le plein d’énergie pour finir la journée !

Photo d'une pomme posé sur d'elle livre, elle brille de mille feux !
La pomme un goûter idéal !

Quel est le goûter idéal ?

Le quatre heures répond à certaines règles :

Il est pris au moins 2 heures avant le repas du soir.

Eh oui ! Un goûter n’est pas un repas du soir, ainsi s’il est pris trop tard ou trop riche vous n’aurez pas faim le soir. Logique me direz-vous ! Cela n’est pas un problème si le repas du soir est sauté (comme les moines bouddhistes qui ne mangent plus après le repas de midi mais cela dit en ayant mangé toute la matinée en quantité et qualité). Mais parfois la faim titille dans la soirée, il serait alors dommage sous prétexte de fatigue de céder à un paquet de gâteaux !

Il est léger et source d’énergie.

On consomme donc des fruits frais de saison ou secs (datte, raisin, figue, abricot),  jus de légumes frais, oléagineux à l’état brut donc ni grillés et ni salés (amandes, noisettes, noix, pistaches, cajous), céréales complètes, graines ou pain complet. Ces préparations peuvent être parsemés de graines (chia, courge, chanvre et graines de lin)  

Le chocolat noir lui n’est pas proscrit mais doit être consommé avec modération !

Photo d'oléagineuses posé sur un plateau en bois, on peut y voir des noix, des cacahuètes et noix de cajous
Les oléagineuses très adaptées pour un goûter

L’eau est la seule boisson qui hydrate, mais !

Certaines boissons peuvent accompagner le goûter, mais seulement si votre hydratation est convenable le reste de la journée ! Les jus de fruits sont déconseillés en trop grande quantité en raison de leur forte concentration en sucre. Privilégiez les petites quantités fait maison, autrement dit pressez  autant de fruits que vous pourriez en manger non pressés.

Le thé est grandement conseillé pour sa source d’antioxydants. Pour ceux qui préfèrent le café, celui-ci est aussi source d’antioxydants. Et pour les personnes sensibles aux excitants (théine, caféine), évitez de le boire trop tard.

Vous pouvez toujours trouver des antioxydants dans les produits frais, mais surtout dans les baies.

Photo de baies parfaite pour le goûter on y voit des framboises, des murs et des myrtilles dans des barquette en plastique sur fond de nature flou
Les baies, un plein d’antioxydants et de saveurs

L’avis du naturopathe sur le goûter.

Privilégier les fruits ! C’est simple et tellement bon quand ils sont de saison et de préférence seuls pour ne pas perturber la digestion !

Les oléagineuses et céréales complètes peuvent caler votre petit ventre pour tenir jusqu’au souper qui ne saurait tarder !

Vous pouvez aussi craquer pour quelques carrés de chocolat noir, ou des fruits secs !

Un thé ou un café l’accompagnent parfaitement car source d’antioxydants et d’excitants pour les grosses journées.

Photo de tasses de thé rempli avec a coté du thé séché près à être infusé. Il y a aussi une théière à gauche
Le thé ou le café, parfait pour accompagner le gôuter !

Revenir au fondamentaux

Ces aliments qui sont des fondamentaux sont gorgés de nutriments contrairement aux confections industrielles. Ces collations prises au cours de la journée représentent un apport conséquent de substances nutritives nécessaires à notre bon fonctionnement physique mais aussi psychique.

Pour un enfant, il suffit d’adapter les proportions en fonction du poids, de l’âge, de ses envies et de ses activités physiques. Chaque enfant est différent, il est important de proposer un goûter qui lui convienne et surtout de le changer par étape.

Pour les sportifs, cet en cas peut être plus consistant avec par exemple une poignée de céréales (complètes), des oléagineuses et un fruit (même s’il est conseillé de manger les fruits seuls et en dehors des repas pour ne pas entraver la digestion). Les dattes prises seules sont un apport constant d’énergie, de plus leur consistance assure une digestion lente et sans ventre lourd. Parfait pour les sports d’endurance !

Le goûter, c’est aussi une pause plaisir et elle doit le rester ! Alors, intégrez doucement ces nouveaux aliments, apprenez à les connaitre pour finalement les adopter !

En un mot, pour le goûter comme pour les autres repas, mieux vaut revenir aux fondamentaux !

Lire aussi : Le petit déjeuner idéal ! 

Sources

Etudes :


Thomas Hartmann

Praticien en hypnose thérapeutique et naturopathe à Strasbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

leo id, vel, elementum consectetur Aliquam Praesent fringilla