Accueil » Articles – Hypnose & Naturopathie » Hypnose » Souffrance physique et émotionnelle (5 min)

Vous souffrez de troubles physiques chroniques ou psychosomatiques, de maux post opératoire ou de maux de ventre ?

Vous avez perdu votre autonomie et la confiance en vos capacités ? Vous éprouvez un sentiment d’injustice et êtes en colère contre votre corps ?

Découvrez mon accompagnement personnalisé en hypnose et en naturopathie pour vous libérer de vos souffrances physiques et émotionnelles.

Sommaire

La souffrance, a-t-elle un rôle ?

La souffrance ou signal douloureux est une de nos capacités d’être prévenu du danger.

Nous la remercions lorsqu’elle nous informe que nous venons de poser la main sur la plaque de cuisson. Nous la haïssons lorsqu’elle nous fait remarquer que depuis plusieurs jours nous avons une migraine.

En effet c’est tout d’abord un messager qui attire notre attention sur le fait que : « quelque chose ne va pas !».

La souffrance a aussi pour rôle de nous protéger lorsque nous sommes blessés ou que quelque chose d’anormal se passe dans notre corps.

Ces messages douloureux sont source de stress et de fatigue lorsqu’ils deviennent chroniques.

Ces sensations douloureuses peuvent nous handicaper dans nos tâches quotidiennes ou au travail.

L’organisme peut alors s’épuiser physiquement et mentalement ce qui ralentit la rémission et affecte grandement la qualité de vie.

Ces sensations douloureuses peuvent donc avoir un but. C’est pour cela que l’hypnose doit toujours être conseillée par un professionnel de santé ayant fait un diagnostic et réalisant un suivi.

L’hypnose pour quelles souffrances ?

La souffrance ou douleur est une sensation subjective et personnelle puisqu’elle peut être ressentie de façon très différente en fonction de chacun, mais aussi pour une même personne selon le contexte et l’environnement. 

Il existe donc une multitude de classifications de la souffrance.

Pour simplifier, je distingue ici 2 types de souffrances.

La souffrance dite physique et la souffrance psychosomatique.

Souffrance physique

Pour vulgariser je développe ici les souffrances physiques dû à une origine connue, due à un trouble physique, une lésion, ou faisant suite à une intervention chirurgicale.

La douleur est donc une sensation complexe, à la fois physique et émotionnelle.

  • Elle se traduit par une sensation physique, caractérisée par la localisation, l’intensité et l’évolution de la douleur (« ça pique », « ça brûle », « ça fait mal », « ça augmente » ou « ça diminue »).
  • Une émotion, qui traduit ce que nous ressentons moralement (« c’est désagréable », « c’est pénible », « c’est inquiétant », « c’est insupportable »).
  • Un comportement, qui correspond à notre manière de réagir à la douleur, de l’exprimer par le corps ou par la parole (position, grimace, pleurs, cris, plainte).
  • Une réaction mentale, qui est notre façon de la gérer, de l’interpréter, de lui donner un sens, de chercher à l’oublier ou à vivre avec.
La souffrance est une sensation complexe, elle est à la fois locale mais aussi ressentie dans la tête.

Souffrance psychosomatique

La personne qui s’estime réellement malade physiquement accepte difficilement l’idée que « tout est dans sa tête ». Mais en réalité le terme « psychosomatique » est plus subtil que cela.

Elle se caractérise par le fait que les souffrances physiques sont principalement liées à des facteurs d’ordre psychiques (angoisse, stress, détresse morale…) en l’absence toutefois de symptômes de maladie mentale.

Ainsi les troubles psychosomatiques les plus fréquents sont :

  • Syndrome de l’intestin irritable
  • Fibromyalgie
  • Douleurs musculaires
  • Mal de dos
  • Maux de ventre
  • Épuisement
  • Migraines
Mon accompagnement en hypnose a donc pour but de bien cerner tous ces ressentis et émotions pour mettre en place un soin personnalisé.

Hypnose et prise en charge de la souffrance

L’hypnose offre la possibilité de modifier les sensations corporelles, plus particulièrement les sensations douloureuses.

L’hypnose ne stoppe pas l’envoi des signaux douloureux, mais modifie la façon dont ils sont reçus et interprétés par notre cerveau.

Ainsi l’hypnose peut être comparée à une crème solaire. Elle n’empêche pas le soleil de briller comme elle n’interdit pas à la peau de ressentir la chaleur, mais elle permet d’éviter que la peau ne brûle trop vite ou que la douleur soit trop intense. 

Pour les troubles psychosomatiques, l’approche est différente et vise à comprendre « l’utilité » ou le « mécanisme » pour en trouver la cause émotionnelle. 

Mon accompagnement en hypnose et naturopathie

Je vous propose donc une approche complète avec l’hypnose Ericksonienne, pour apprendre à gérer la souffrance en sollicitant vos capacités inconscientes et donc psychologiques. Parallèlement, je suggère avec la naturopathie une approche métabolique pour apaiser les souffrances avec des produits naturels constituant un plus.

Le but de cet accompagnement est de vous libérer de cette souffrance et d’acquérir un nouveau savoir.

L’hypnose a pour but d’apprendre à modifier sa perception de la souffrance physique ou émotionnelle.

Enregistrement et apprentissage de l’autohypnose

L’apprentissage et la pratique de l’autohypnose sont conseillés pour certains cas.

Il s’agit donc d’apprendre à jouer de son cerveau comme certains ont appris à jouer d’un instrument.

Mes séances sont enregistrées pour vous permettre de pouvoir refaire les exercices et profiter à nouveau de ces moments de répit.

L’enregistrement se révèle particulièrement utile pour une intervention chirurgicale légère (sans hospitalisation), dentiste, tatouage, etc…)

La naturopathie et la souffrance

La naturopathie est un plus en proposant des plantes médicinales ou des compléments alimentaires qui agissent directement sur la douleur ou sa cause.

L’accompagnement dans le réglage de l’hygiène de vie, et plus particulièrement celle alimentaire, répondra parfaitement aux troubles psychosomatiques en agissant sur ces facteurs aggravants (angoisse, stress, détresse morale…).

Les séances

La gestion de la souffrance telle que je la propose dans mon cabinet d’hypnothérapie à Strasbourg se déroule en 2 à 3 séances pour agir exhaustivement sur les maux.

En cas d’incapacité physique pour vous déplacer à mon cabinet, il est possible de recevoir les soins à domicile.

Retrouvez confiance en vos capacités physiques par l’hypnose et augmenter votre autonomie en apprenant ce savoir qui est déjà en vous !

L’hypnose ne supprime pas le problème, elle ajoute un savoir.  Apprendre à apaiser vos souffrances

Mon accompagnement en hypnose et en naturopathie est complémentaire à un suivi médical.

Je ne suis ni médecin, ni psychiatre. Je ne fais donc pas de diagnostics, ne soigne pas et ne guéris pas. Les séances sont réalisées dans le cadre d’un accompagnement et de démarche de solutions à l’exclusion de tout objectif médical (ou paramédical) et ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un professionnel de la santé, chaque fois que cela est nécessaire. Seul un médecin est habilité à poser des diagnostics, prescrire, modifier ou supprimer tout traitement médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant.

Si votre demande sort du cadre de mes compétences, je vous en informe et vous réoriente, dans la mesure du possible, vers un praticien plus apte à répondre à vos attentes.

Je me réserve le droit de refuser votre accompagnement ou d’interrompre votre suivi si vous dissimulez des informations de votre dossier médical contenant notamment une contre-indication à un travail sous hypnose (psychose, suivi psychiatrique, etc.)

Catégorie Hypnose

Thomas Hartmann

Praticien en hypnose thérapeutique et naturopathe à Strasbourg.

3 Comments

Martin L · 30 décembre 2019 à 11 h 47 min

Bonjour,
j’ai quelques questions par rapport à l’autohypnose :
– y a t’il des limites à l’autohypnose (contre-indications)?
– quelles différences avec la respiration contrôlée ?
– pouvez-vous m’apprendre l’autohypnose ? combien faut-il de séances ?
Merci pour vos réponses.
Cordialement
ML

    Thomas Hartmann · 30 décembre 2019 à 19 h 59 min

    Bonjour Martin.

    Certaines personnes apprennent rapidement l’autohypnose, d’autre ont besoins de plus de temps ou de trouver la méthode qui leur convient. Aussi tout dépendra de l’objectif et les attentes de la pratique de l’autohypnose. Une séance peut donc être suffisante pour apprendre à produire cet état, d’autres séances complémentaires permettront d’étoffer les exercices propres à vos objectifs pour vous les approprier et exercer seul.

    Les exercices de respiration contrôlée sont une des méthodes parmi tant d’autres pour aider à produire l’état d’hypnose. L’autohypnose se différencie donc dans les étapes qui suivent ce type d’exercice de respiration permettant de « synchroniser » conscient et inconscient.

    Il n’y a pas de contre-indications particulières mis à part certaines maladies psychologiques graves.

    Espérant avoir répondu à vos questions.

    N’hésitez pas à me contacter par téléphone pour en savoir plus.

      Martin L · 2 janvier 2020 à 0 h 47 min

      Bonjour,
      merci pour cette réponse détaillée. Je pense que l’autohypnose pourrait m’aider.
      Je vous appelle donc demain pour préciser les objectifs à atteindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Aliquam non et, quis, vulputate, venenatis libero velit, risus. odio