Accueil » Articles – Hypnose & Naturopathie » Naturopathie » Questions fréquentes sur la naturopathie. (10 min)

7 questions que tout le monde se pose sur la naturopathie.

Aujourd’hui personne n’ignore l’importance de l’alimentation sur notre santé ou l’efficacité des plantes médicinales. Les informations dans ce domaine nous parviennent de toutes parts : les reportages télévisés, les magazines, les slogans publicitaires et bien sûr internet. Mais si le message est bien compris, beaucoup se demandent pourtant comment faire pour améliorer sa santé.

On parle de plus en plus de la naturopathie, mais nombreux sont ceux qui hésitent à faire le pas de la première consultation en raison d’un certain nombre d’incertitudes et de questionnements. Je vous propose de répondre aux questions les plus fréquentes sur l’action de la naturopathie et de quelles manières elle peut vous aider.


Pourquoi voir un naturopathe, je ne suis pas malade ?

Le naturopathe est avant tout un éducateur de santé. Chacun prend conscience de sa santé et souhaite la conserver. Mon rôle de naturopathe en l’absence de pathologie est préventif et consiste à l’éducation à une bonne hygiène de vie pour justement éviter la maladie.

Le bilan de vitalité établi à partir des questions sur le mode de vie de la personne (sommeil, fatigue, stress, habitudes alimentaires, sport, etc.) permet de mettre en place de nouvelles habitudes ou corriger les mauvaises. Le but de la démarche est la régulation des fonctions métaboliques du corps.


Et si je suis malade, que m’apporte la naturopathie ?

La naturopathie est particulière efficace pour lutter contre les problèmes fonctionnels, mais aussi pour l’accompagnement de maladies graves ou douloureuses. Elle se révèle aussi particulièrement pertinente pour les troubles chroniques, les allergies alimentaires ou les intolérances.

Les troubles fonctionnels (maux de tête, ventre, problèmes de peau, fatigue, problèmes immunitaires) sont des problèmes ayant essentiellement pour origine un déséquilibre alimentaire ou un rythme de vie inadapté.

La naturopathie aborde notamment ce que la médecine allopathique délaisse : l’alimentation, laquelle constitue les fondements d’une bonne santé. L’utilisation de plantes médicinales permet d’accompagner les personnes dans leurs troubles.

Mon rôle de naturopathe est donc d’établir une stratégie pour un retour à la santé en utilisant des techniques naturelles respectueuses du corps.


Je trouve des informations sur internet, pourquoi consulter un naturopathe ?

Effectivement, vous avez accès à une masse d’informations, mais la plupart du temps elles sont parcellaires et incomplètes. En effet, ces articles très souvent traitent d’un sujet de manière générale et n’abordent pas les aspects techniques (contre-indications, posologie, effets secondaires).

Il arrive aussi que les informations recueillies soient inadaptées à votre personne (rythme de vie, métabolisme, problèmes médicaux).

De plus ces produits naturels (phytothérapie, aromathérapie, nutrithérapie) sont composés de molécules actives et comportent donc également des contre-indications voir des dangers, mais aussi une posologie particulière, des indications d’usage ainsi que des limites d’utilisation.

Penser que ces produits sont sans danger parce qu’ils sont naturels est une grossière erreur. Chacun doit garder à l’esprit que l’automédication et ce quel que soit le produit est potentiellement dangereuse si elle est non maîtrisée ou inadaptée.

Le naturopathe conseille les produits et techniques qui vous correspondent. Pour ce faire, j’analyse les forces et les faiblesses du consultant sur ses différents aspects : physique, vital, émotionnel et mental.

J’établis un protocole personnalisé en fonction des diagnostics médicaux et je tiens compte également des goûts et préférences alimentaires de la personne pour élaborer de nouvelles habitudes de vie. Je m’efforce que mes conseils soient en adéquation avec vos engagements personnels et vos moyens financiers. Le but est que ces nouvelles préconisations d’hygiène de vie soient durablement bénéfiques et adoptées sans frustration.


La naturopathie a-t-elle des limites ?

La première limite, qui est aussi une règle de déontologie, est de ne pas aller à l’encontre d’un avis ou d’un diagnostic médical. Ainsi un naturopathe ne conseille jamais l’arrêt d’une prescription allopathique. La naturopathie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle, mais la complète en renforçant les conditions générales de défense et en optimisant les fonctions métaboliques.

La deuxième limite est la notion d’urgence ou de danger direct pour la vie de la personne. Dans ce cas je m’en remets alors sans hésitation au savoir de la médecine conventionnelle. J’oriente alors la personne vers un médecin


Comment devient-on naturopathe ?

Devenir naturopathe nécessite de se former dans des écoles spécialisées. L’enseignement porte sur les compétences techniques, sur les outils utilisés, mais aussi sur les valeurs humaines nécessaires (écoute, empathie, bienveillance). J’ai suivi la formation de l’IFSH (Institut Français des Sciences de l’Homme) durant deux ans et obtenu le titre de praticien en naturopathie.

J’ai poursuivi mon cursus encore un an et me suis formé à l’hypnose Ericksonienne auprès de l’organisme ELIDE. Les cours d’hypnose thérapeutique à destination des professionnels de santé sont dispensés par Denis Jaccard, hypnothérapeute et directeur de l’Institut d’Hypnose Thérapeutique (IHT) à Saint-Aubin dans le canton de Neufchâtel en Suisse.


Quel est le coût de la consultation et devrais-je consulter régulièrement ?

La première consultation dure entre 1h30 à 2h, c’est le temps nécessaire pour établir une anamnèse (bilan) et analyser la demande du consultant. Les séances de suivis durent 1h. Elles sont conseillées pour suivre l’évolution et adapter les conseils et recommandations. La fréquence des consultations est fonction du type de trouble et varie d’une fois par mois à une fois par an.

Le coût de la première séance est de 65 euros et 45 euros pour les séances de suivis. Ces séances ne sont pas remboursées par la sécurité sociale, mais de plus en plus de mutuelles prennent en charge partiellement les séances de médecines douces (ostéopathe, acupuncteur, naturopathe, etc.).


Quels services proposez-vous ?

En tant qu’éducateur de santé, je vous accompagne pour acquérir ou retrouver le bien-être en adaptant vos habitudes alimentaires, je suggère également des méthodes naturelles (phytothérapie, aromathérapie, nutrithérapie) pour garder ou retrouver la santé.

Parallèlement à la naturopathie, je propose des séances d’hypnose selon la méthode de Milton Erickson pour l’aspect psychologique du trouble. L’alliance de l’hypnose à la naturopathie constitue à mon sens une association parfaite : la naturopathie en corrigeant les dysfonctionnements métaboliques et l’hypnose en traitant le rapport corps-esprit ainsi que l’inconscient.

Mon but en proposant ces techniques naturelles est de retrouver ou d’améliorer son énergie pour vivre au mieux l’expérience de la vie.

Ainsi donc la naturopathie préconise l’hygiène de vie et l’hypnose renforce ce changement.

Pour finir, j’ajouterai que le consultant dans tous les cas reste libre du choix de la méthode qu’il souhaite et que je n’impose pas l’hypnose à ceux qui n’adhèrent pas à cette technique.


Lire aussi : Les interrogations les plus fréquentes sur l’hypnose.

Photo question d'une feuille de ginko biloba, il y a des goulettes d'eau sur la feuille.
Le ginko biloba symbole de force et prospérité.

Thomas Hartmann

Praticien en hypnose thérapeutique et naturopathe à Strasbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

ut libero ut suscipit elit. felis at adipiscing pulvinar Lorem Praesent Curabitur