16 Partages
Accueil » Articles – Hypnose & Naturopathie » Naturopathie » Booster son système immunitaire naturellement, est-ce possible ?

Vous avez surement vu des publicités vous promettant de booster votre système immunitaire en augmentant vos défenses ! Elles vantent souvent des compléments alimentaires ou des plantes médicinales censés rendre plus fort contre les infections bactériennes, ou la préoccupation actuelle, se protéger des virus ! Mais qu’en est-il vraiment ? Ces produits supposés « booster notre système immunitaire »  sont-ils vraiment efficaces et pourquoi ?

Je propose d’analyser ce sujet et vous conseillerai comment optimiser vos défenses immunitaires.

Le système immunitaire, c’est quoi ?

L’immunité d’un être humain est constituée d’une multitude de fonctions regroupées en système pour défendre son hôte. Chacun de ces systèmes a un rôle particulier à jouer en cas d’agression. Ces systèmes induisent des réactions graduelles de défense, appelées réponses immunitaires :

  • Les réponses immunitaires innées ou non spécifiques.
  • Les réponses immunitaires non innées ou spécifiques.

Ces réponses immunitaires se traduisent par la production de cellules et de protéines très variées. Leur rôle dans un premier temps est de faire la différence entre les éléments originels, ceux appartenant à notre organisme (le soi) et ceux qui lui sont étrangers (le non-soi). L’étape suivante sera d’isoler voire d’éliminer les intrus.

Perpétuellement actif !

Notre système immunitaire fonctionne nuit et jour pour « assurer la défense de notre organisme » !

Les réponses immunitaires innées ou non spécifiques.

En évoquant la réponse immunitaire innée, on fait référence aux barrières innées, celles que tout corps humain possède.

Le système immunitaire inné est la première ligne de défense de l’organisme, pour empêcher la pénétration ou la prolifération d’agents infectieux dans l’organisme. Il produit une réponse immédiate sous forme d’une réaction inflammatoire.

Ce système fonctionne en permanence et combat perpétuellement les intrusions dites « normales » du quotidien. Eh oui l’air, l’eau, la nourriture sont remplis de micro-organismes dits pathogènes, c’est à dire possiblement dangereux.

Les barrières innées sont :

  • La peau.
  • Les parois de notre système digestif.
  • Vibrisses (poils du nez).
  • Notre flore intestinale et cutanée.
  • Les plaquettes contenues dans le sang et qui interviennent dans la cicatrisation.

Outre les barrières innées de notre corps, les réponses immunitaires regroupent aussi certaines cellules n’ayant pas de réaction spécifique en se comportant toujours de la même manière, quels que soient leurs assaillants.

On peut ainsi citer :

  • Les cellules tueuses naturelles (ou cellules NK pour Natural Killer).
  • Les granulocytes.
  • Les phagocytes.

Ces cellules sanguines limitent l’intrusion d’agents pathogènes lorsque cela est possible pour elles. Elles ne sont pas toujours adaptées pour répondre à toutes les agressions, interviennent alors les réponses immunitaires non innées ou dites spécifiques

L’immunité, un système complexe !

Une multitude de facteurs peuvent influencer subtilement le système immunitaire !

Les réponses immunitaires non innées ou spécifiques.

Lorsque cette réponse immunitaire innée ne suffit plus à contenir l’intrusion, la réponse immunitaire non innée prend le relais !

La réponse immunitaire non innée se déclenche lorsque les barrières naturelles et les cellules à réponses non spécifiques ne suffisent plus à contenir l’agent pathogène.

Interviennent alors nos lymphocytes ! Ils sont classés en 2 catégories :

  • Les lymphocytes B.
  • Les lymphocytes T.

Ces lymphocytes sont produits dans le système lymphatique et plus particulièrement par le thymus (glande située au niveau du thorax).

Pour vulgariser, les lymphocytes se rendent sur les lieux de l’infection pour identifier l’agent pathogène puis ils produisent des anticorps spécifiques à l’infection rencontrée. Parfois l’identification et la production d’anticorps appropriés peuvent prendre du temps, voir ne pas se faire du tout.

C’est là qu’entrent en jeu les vaccins, ils soufflent la réponse à nos lymphocytes pour qu’ils produisent les bons anticorps.

Lorsque cette réponse immunitaire innée ne suffit plus à contenir l’intrusion, la réponse immunitaire non innée prend le relais !

L’immunité lymphatique

La lymphe une composante essentielle au bon fonctionnement du système immunitaire !

Peut-on booster son système immunitaire ?

Revenons à nos moutons ! Certains vendeurs de produits « naturels » vous promettent de booster votre système immunitaire avec des plantes ou des compléments alimentaires.

Mais sur quel mécanisme reposent ces produits ? Et sur quelles fonctions du système immunitaire sont-ils censés intervenir ? Agissent-ils sur les macrophages ou les lymphocytes ? Favorisent-ils la détection d’agents pathogènes ou une réponse immunitaire adaptée ?

Un gagnant hors catégorie !

Compléments alimentaires versus plantes médicinales qui sera le plus fort ?

Les compléments alimentaires pour booster notre immunité ?

Commençons par les compléments alimentaires ! Comme leur nom l’indique, leur but est d’apporter des nutriments essentiels ou semi-essentiels au corps humain. Ces nutriments sont essentiels et vitaux pour mener à bien la multitude de fonctions biologiques.

On connait aujourd’hui l’importance particulière de certains nutriments dans les fonctions métaboliques comme l’immunité. En cas de carence importante, ces fonctions peuvent globalement être ralenties ou affaiblies.

À noter néanmoins : une alimentation équilibrée ne provoque pas de carence. L’objectif de réduction de carences ou de renforcement des défenses naturelles n’est justifié que s’il y a carence.

Il est donc inutile et même déconseillé de prendre des compléments vitaminiques, si on n’est pas en carence avérée.

Compléments alimentaires utiles ?

Les compléments alimentaires ne sont pas toujours utiles et ne seront recommandées que pour les carences avérées.

Les plantes dites adaptogènes pour booster notre immunité ?

Certaines plantes boosteraient notre immunité par leurs pouvoirs adaptogènes !

En réalité, les plantes médicinales à visées adaptogènes ne boostent pas directement nos défenses immunitaires, mais agissent sur des systèmes sans influence directe sur le système immunitaire.

En revanche, certaines études scientifiques ont montré des effets anti fatigue, mais aussi de stimulant intellectuel et physique, ainsi qu’un apport d’antioxydants.

Les plantes adaptogènes n’agissent donc pas directement sur les capacités immunitaires, mais interviennent sur les possibles effets secondaires résultant d’une infection.

Ainsi leurs effets se limitent à réduire la fatigue, le stress. On sait aujourd’hui que le stress constitue un facteur non négligeable pouvant influer subtilement sur l’immunité.

En conséquence, si le stress et la fatigue peuvent affecter notre immunité, on ne peut pas dire pour autant que les plantes adaptogènes boostent, au sens propre, notre immunité.

Plantes médicinales utiles ?

Les plantes médicinales ne sont pas toujours utiles, mais sont pertinentes uniquement pour accompagner certains troubles liés à une infection.

La subtilité entre booster et optimiser notre système immunitaire.

Le système immunitaire est propre à chacun de nous. La majeure partie de son pouvoir est innée et acquise entre autres par l’allaitement et le contact physique durant les premiers jours de notre existence.

Cette immunité est aussi entretenue par des apports en nutriments, qui lui permettent de réaliser sa fonction.

On sait qu’une alimentation saine ou la pratique d’un sport est bonne pour le système immunitaire. Toutefois, ni l’un ni l’autre ne boostent directement notre système immunitaire. Ainsi ces deux recommandations favorisent son fonctionnement normal ou évitent une entrave.

Les compléments alimentaires ont pour seul but de complémenter l’alimentation. C’est pourquoi les compléments alimentaires seront uniquement et seulement intéressants si la carence est avérée.

Vous l’aurez compris le débat est plus d’ordre sémantique, mais cette nuance me semble suffisamment importante pour être relevée.

Booster ou optimiser ?

Le système immunitaire n’a pas besoin d’être boosté pour remplir son rôle.

Illustration par comparaison

Dire que les compléments alimentaires ou plantes médicinales boostent notre immunité c’est comme :

Dire que « le glucose rend plus fort » : c’est faux ! Par contre on ne peut pas nier qu’il en faut en réserve, surtout si vous souhaitez réaliser un effort physique important. Si vous ne mangez pas depuis plusieurs jours, il est certain que vos facultés physiques seront diminuées. À l’inverse, vous aurez beau manger un panier entier de fruits parfaitement murs et bios, cela ne vous rendra pas plus fort !

Ainsi le glucose ne booste pas, il permet juste un fonctionnement normal de nos cellules et de nos muscles.

Mais alors, que faire ?

Il sera plus efficace d’adopter une hygiène de vie adéquate pour optimiser le fonctionnement de son système immunitaire.

Comment optimiser le fonctionnement de son système immunitaire ?

Vous comprendrez qu’il est important d’avoir une attention particulière à l’entretien du fonctionnement normal de notre métabolisme et donc de notre système immunitaire. Seulement voilà ! aucune plante ou complément alimentaire n’a pour effet de booster notre immunité.

Si tel était le cas, nos scientifiques ne s’acharneraient plus à trouver de nouveaux antibiotiques, de vaccins ou de médications toujours plus efficaces, pour pallier aux agents pathogènes résistants auxquels nous sommes de plus en plus confrontés.

Néanmoins, il est bon de rappeler certains principes qui participent vraiment à l’entretien du fonctionnement normal de notre système immunitaire. Mais ils demandent bien souvent plus d’investissements et d’efforts personnels, que d’acheter une boite de vitamine C !

Voici quelques clés essentielles au fonctionnement normal du système immunitaire :

  • Avoir un sommeil de qualité.
  • Pratiquer une activité physique régulière.
  • Avoir une alimentation saine et variée.
  • Apprendre à gérer son stress pour mieux le vivre.
  • Arrêter de fumer et diminuer la consommation de boissons alcoolisées.
  • Réduire la consommation de sucres, d’acides gras saturés, mais aussi d’excitants (café, thé, etc.)
  • Respecter son horloge biologique.
  • Conserver une vie sociale.

S’atteler sur ces aspects sera alors plus judicieux qu’acheter des produits naturels qui ne devraient être utilisés uniquement pour une approche complémentaire et raisonnée.

Optimiser le fonctionnement de son immunité !

Un bien-être physique et psychologique participe au fonctionnement normal du système immunitaire.

Demandez conseil pour une approche complémentaire.

Toutefois, il n’est pas toujours aisé seul, de respecter ou réaliser ses points clés. En effet, cela suppose avoir identifié clairement les points à corriger, mais aussi avoir défini le niveau d’action et la méthode.

De plus, ces produits préconisés dans les publicités sont composés de molécules actives et comportent donc également des contre-indications voir des dangers, mais aussi une posologie particulière, des indications d’usage ainsi que des limites d’utilisation. Chacun doit garder à l’esprit que l’automédication, et ce quel que soit le produit, est potentiellement dangereuse si elle est non maitrisée ou inadaptée.

Si vous souhaitez être accompagné pour le fonctionnement normal et optimal de votre système immunitaire :

Je vous encourage donc à ne pas croire sur parole les arguments de vente de « produits naturels » aux supposés  effets de  booster son système immunitaire.

Vous avez encore des questions ?

Je vous invite à me contacter pour en savoir plus sur mes accompagnements en hypnose et naturopathie.

« Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent »

Jacques Chirac
16 Partages

Thomas Hartmann

Praticien en hypnose thérapeutique et naturopathe à Strasbourg.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *